Ceci n’est qu’un serrement de main, from the bottom of my heart

This friend was the keeper of the inn and restaurant where RLS had boarded at Monterey, California, in the autumn of 1879.

[As usual, dots between square brackets indicate cuts made by Sidney Colvin. For full, correct and critical edition of this letter, see Mehew 4, 1134.]

To Jules Simoneau [Colvin 1912, pp. 172-173]

[La Solitude, Hyeres, May or June, 1883]

Mon cher et bon Simoneau,

J’ai commencé plusieurs fois de vous écrire; et voilà-t-il pas qu’un empêchement quelconque est arrivé toujours. La lettre ne part pas; et je vous laisse toujours dans le droit de soupçonner mon coeur. Mon bon ami, ne pensez pas que je vous ai oublié ou que je vous oublierai jamais. Il n’en est de rien. Votre bon souvenir me tient de bien près, et je le garderai jusqu’à la mort.

jules_simoneau

Jules Simoneau in Monterey, California, 1899 [www.miis.edu]

photo234768

Monterey, California, this plaza was once occupied by Simoneau’s restaurant [www.hmdb.org]

3e72f4e8fcfbe90ab14f547ab0b545797da1f6b0c8497527dc73e972-1000x692_q85

The French Hotel,Monterey, where RLS lived during the winter of 1879 [http://castateparks.toursphere.com/]

J’ai failli mourir de bien près; mais me voici bien rétabli, bien que toujours un peu chétif et malingre. J’habite, comme vous voyez, la France. Je travaille beaucoup, et je commence à ne pas etre le dernier; déjà on me dispute ce que j’écris, et je n’ai pas à me plaindre de ce que l’on appelle les honoraires. Me voici alors très affairé, très heureux dans mon ménage, gâté par ma femme,

fanny007

Fanny Stevenson [http://myoncell.mobi/]

habitant la plus petite maisonette dans le plus beau jardin du monde,

'Chalet La Solitude', Hyères, France, home of Robert Louis Stevenson from 1882-84 (photo)

Chalet La Solitude, Hyères [http://images.cdn.bridgemanimages.com/]

et voyant de mes fenêtres la mer, les isles d’Hyères, et les belles collines, montagnes et forts de Toulon.

 

aiguade

Îles d’Hyères: Porquerolles [www.net-provence.com/]

la-palud

Îles d’Hyères: Port Cros [www.net-provence.com/]

rocher-rascas

Îles d’Hyères: Port Cros, Rocher Rascas [www.net-provence.com/]

levant-cote

Îles d’Hyères: Île du Levant [www.net-provence.com/]

700px-monts_toulonnais

Les Monts Toulonnais [https://upload.wikimedia.org/]

800px-mont_caume_28var29

Les Monts Toulonnais: Mont Caume [https://upload.wikimedia.org/]

800px-gros_cerveau_et_barre_de_l27abus

Monts du Toulonnais: Montagne du Gros Cerveau et Barre de la Jaume [https://upload.wikimedia.org/]

coudon

Monts du Toulonnais: Le Coudon [https://upload.wikimedia.org/]

 

Et vous, mon très cher ami? Comment celà va-t-il? Comment vous portez-vous? Comment va le commerce? Comment aimez vous le pays? et l’enfant? et la femme?

immagine

Jules Simoneau at home in Monterey, with his wife, his daughter, & the grand children, 1907. [http://content.cdlib.org/]

 

Et enfin toutes les questions possibles. Écrivez-moi donc bien vite, cher Simoneau. Et quant à moi, je vous promets que vous entendrez bien vite parler de moi; je vous récrirai sous peu, et je vous enverrai un de mes livres. Ceci n’est qu’un serrement de main, from the bottom of my heart, dear and kind old man. — Your friend,

Robert Louis Stevenson

 

 

Advertisements
This entry was posted in Letters, Robert Louis Stevenson and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s